La Réunion avant d'y poser les pieds

Vous ici : La Réunion > La Côte Est > La région

   

La Côte Est de La Réunion
Histoire et Géographie

Historique

La côte Est de La Réunion (alors île Bourbon) a été colonisée très tôt après les premières implantations dans le Nord.

A Sainte-Suzanne, dès 1646, 12 mutins sont envoyés et abandonnés sur ces terres. Trois ans plus tard, ils ont prospéré, vivant de la pêche et de la chasse au dodo. De nouveaux colons arrivent donc, suite à ces débuts prometteurs.

Le sol de la côte Est de La Réunion est riche et fertile, ce qui en fait un lieu idéal pour le développement de nombreuses cultures : riz, coton, bananes, café, girofles, manioc, tabac, maïs, ... et évidemment la vanille qui aime particulièrement ce climat chaud et humide. A partir de la moitié du XIXè siècle, comme partout dans l'ile de La Réunion, la culture de la canne à sucre prendra l'ascendant sur toutes ces autres plantations.

De nombreux travailleurs indiens viennent travailler ici dans les champs de canne à sucre, notamment après l'abolition de l'esclavage en 1848. Aujourd'hui encore, l'est de La Réunion est la région de l'ile où se trouve la plus forte communauté tamoule.

(source : iledelareunion.net)

Géographie

La Côte Est de La Réunion s'étend après Saint-Philippe, et remonte vers Saint-Denis en passant par les communes suivantes :

  • Sainte Rose, et Piton-Sainte-Rose, touchée par une coulée de lave en 1977
  • Sainte Anne, et son église athypique
  • Saint Benoit, commune agricole tournée vers la production d'agrumes et de bananes
  • Saint André et son architecture très hétéroclite
  • Sainte Suzanne, et son joli phare de Bel-Air

(source : Le Petit Futé édition 2010)

Favoris et partage